La course à pied est un remède naturel qui ne se vend nulle part en pharmacie. Vous avez vos pieds, il ne vous reste qu’à courir pour bénéficier de milles retombées de cette activité gratuite. Si les maladies cardiovasculaires sont craintes de tous, il existe un  remède préventif qu’est la course à pied. Les bienfaits de cet exercice sont indénombrables. Pour progresser dans cette activité, il vous revient de suivre certaines étapes pratiques et très simples.

Aller pas à pas

Tout grand pas commence par un petit. Pour progresser en course à pied, il faut tout d’abord apprendre à courir sur de petites distances. Si vous commencez au départ par des distances d’athlète, vous risquez de vous décourager très vite donc ménagez-vous. Le souffle s’adapte au fur et à mesure que l’on court. Cette adaptation ne se fait pas tout d’un coup mais progressivement. C’est avec le temps qu’il faut passer à différentes étapes. Consultez le site mistergoodman.fr pour préparer  vos prochaines escapades.

Augmenter la distance

En deuxième étape, il faut chercher à allonger la distance. Ici, il vous revient à quitter le point A pour un point B. Si vous avez commencé à courir sur une distance de 100 mètres par jour, il sera utile d’avancer vers une distance plus grande. Logiquement, il faut quitter les 100 mètres pour courir un 150 mètres ou 125. L’essentiel est de progresser en distance au fur et à mesure que votre course à pied gagne en régularité. L’intérêt, vous habituer à ce rythme et amener vos muscles cardiaques à s’y adapter.

Augmenter la fréquence hebdomadaire

Il faut faire évoluer votre temps de course si vous voulez progresser. C’est l’un des principes chers au running. Il ne sert à rien de rester figé sur un temps de course si vous comptez excéder vos limites un jour. Pour ce faire, il vous est recommandé d’augmenter votre durée de course de quelques minutes. C’est loisible et presque un défi que d’ajouter à chaque semaine, 5 minutes à votre temps habituel de course à pied. Cette méthode douce habitue facilement les muscles qui vous répondent et vous offrent naturellement les dispositions pour progresser.

Evoluer dans l’endurance

Le principe est le même. Il ne faut surtout pas confondre l’endurance à la distance que vous faites. L’endurance est la faculté à endurer la fatigue physique pendant votre course. Il vous revient donc de vous entrainer, accepter les temps de fatigue et ne pas arrêter votre course quand s’installe la lassitude. Il faut dépasser vos limites pour développer votre puissance maximale aérobie et par ricochet, augmenter votre vitesse pendant les séances de course à pied. Le but de cet exercice est de vivre d’autres sensations et surtout d’extrapoler les chiffres habituels.

Diversifier les terrains d’entrainement

Il faut varier vos sorties et suivre parfois vos envies. Une piste d’athlétisme est toujours un cadre qui se prête à une course. Votre passage sur une piste peut vous inspirer à faire plusieurs fractionnés en plusieurs tours. En dehors de la piste, vous pouvez choisir selon votre humeur de faire une course dans les bois, dans le sable ou sur d’autres terrains qui stimulent votre plaisir. Il est donc important d’alterner vos sorties et vos pistes de course.

Profiter sans compter des bienfaits de la course à pied

La course à pied procure un plaisir énorme et plusieurs bienfaits à ceux qui s’y adonnent. Entre autres, elle renforce les muscles et les garde en forme. Cette activité régularise la respiration et maintient les tissus en bonne santé. L’espérance de vie peut ainsi être prolongée et il est plus facile de maintenir sa forme.

Comment progresser en course à pied ?
Notez cet article