« Quels sont les différents muscles des jambes ? » Cette question semble à première vue adresser à ceux qui étudient l’anatomie humaine. Et pourtant, se la poser n’est pas si extraordinaire même si on n’a pas en vue un métier où cette connaissance fait partie des bases. Cette question devrait intéresser non seulement ceux-là qui sont susceptibles de travailler sur les muscles, mais également ceux qui travaillent avec les muscles, c’est-à-dire les sportifs. Cela leur permettrait de savoir les muscles qui interviennent dans leurs activités, mais également de savoir lesquels travailler pour avoir tel ou tel résultat pour une activité particulière. À voir ici un petit tour d’horizon sur les différents muscles de la jambe.

La définition de la jambe, un point de départ à prendre

La notion de jambe est importante, afin de pouvoir mieux en connaître les muscles. À strictement parler en termes d’anatomie, la jambe est la partie du corps qui va du genou au pied. Mais de façon courante, il est admis que la jambe est comprise comme le membre inférieur entier. Il comprend dans ce cas la cuisse et les fesses. La configuration de la jambe dont il sera question ici est celle de l’anatomie.

Le groupe musculaire antérieur

On y trouve quatre muscles qui s’innervent dans le nerf fibulaire profond.

Le muscle tibial antérieur

C’est le muscle le plus médial du groupe ; et il en est aussi le plus gros. Il va de l’extrémité supérieure du tibia au pied. Comme on peut le découvrir sur le site astuce-sante.fr, il a pour rôle la flexion dorsale du pied ainsi que son inversion.

Le muscle long extenseur des orteils

Il se localise dans la partie avant de la jambe. Il s’étend du tibia et de la fibula (anciennement appelé péroné) et se termine en quatre tendons dédiés chacun à un orteil exception faite du gros orteil. Il permet non seulement de tendre les orteils — comme son nom le dit — mais aussi de faire des rotations externes du pied (éversion) et d’écarter le pied de la ligne médiane du corps (abduction).

Le muscle long extenseur de l’hallux

Il est le muscle propre du gros orteil (encore appelé hallux). Il part de la partie moyenne de la fibula pour arriver à la base de la phalange distale du gros orteil. Son rôle est de permettre l’extension du gros orteil ainsi que la dorsiflexion du pied.

Le muscle troisième péronier

Il part de la face interne de la fibula, de la cloison intermusculaire interne et de la partie la plus externe du ligament interosseux et se termine soit sur la base du cinquième métatarsien soit sur celle du quatrième. Il sert en partie à la torsion du pied : élever son bord externe et tourner sa face plantaire en dehors.

Le groupe musculaire latéral

Il se compose de deux muscles : le muscle long péronier et le muscle court péronier.

Le muscle long péronier

Il est l’un des muscles les plus importants de la jambe. Il naît principalement de la partie supérieure de la fibula et aboutit à l’extrémité postérieure du premier métatarsien. Les rôles de ce muscle de la jambe sont aussi variés que ses origines. Il sert tant au maintien de la voûte plantaire qu’à la torsion du pied en en dehors et à l’extension du pied sur la jambe. Il a pour innervation le nerf fibulaire profond.

Le muscle court péronier

Encore appelé court fibulaire, ce muscle de la jambe part des deux tiers inférieurs de la face latérale de la fibula pour se terminer sur le cinquième métatarsien. Son rôle est l’éversion du pied. Son innervation la branche du nerf péronier superficiel.

Le groupe musculaire postérieur

Ses muscles peuvent être vus sous deux plans : le plan profond pour lequel on trouve quatre muscles et le plan superficiel pour lequel on en trouve deux. Tous s’innervent dans le nerf tibial.

Le muscle poplité

Dans l’anatomie de la jambe, il est l’un des muscles du plan profond. Il se situe à la partie postéro-latérale du genou. Il a pour origine le faisceau fémoral et le faisceau méniscal et pour terminaison la face postérieure du tibia. Son rôle est de permettre la flexion de la jambe sur la cuisse.

Le muscle tibial postérieur

Il est avec le muscle poplité l’un des muscles principaux du plan profond de l’anatomie de la jambe. Ce muscle part de la face postérieure du tibia, de la face médiale de la fibula et de la membrane interosseuse pour aboutir à la plante du pied. Il a pour rôle la rotation du pied, l’adduction ainsi que la flexion plantaire. Vu ses rôles qui peuvent se résumer à l’inversion de la cheville, le muscle tibial postérieur est sans contexte l’un des muscles les plus importants de la jambe.

Le muscle long fléchisseur des orteils

Ce muscle est le plus profond de l’anatomie de la jambe. Il naît de la face postérieure du tibia et se termine sur la base des phalanges distales des quatre derniers orteils. Il a pour rôle de permettre la flexion des quatre derniers orteils.

Le muscle long fléchisseur de l’hallux

Il s’étend de la fibula à la dernière phalange du gros orteil. Il a pour rôle la flexion du gros orteil.

Le muscle triceps sural

Ce muscle se place sur deux plans dans l’anatomie de la jambe : le plan superficiel et le plan profond. Sur le plan superficiel il est appelé muscle gastrocnémien (ou encore muscles jumeaux) et sur le plan profond, muscle soléaire.

Muscle soléaire

Il part du chef tibial et du chef tibulaire et se fusionne avec la lame du tendon d’Achille et se fixe sur sa tubérosité. Il permet la flexion plantaire.

Le muscle gastrocnémien

Il part du chef latéral et du chef médial et se termine sur la face postérieure du tendon d’Achille.

Le muscle plantaire

Ce muscle, grêle et aplati prend origine dans le condyle fémoral latéral et se termine sur la face postérieure du tendon d’Achille. Il se situe entre les muscles jumeaux et le soléaire. Auxiliaire du muscle triceps sural, il n’a aucune action particulière. Mais on peut l’utiliser comme matériel pour réparer les ruptures du tendon calcanéen.

Quels sont les différents muscles des jambes ?
Notez cet article