Le corps humain est un fabuleux ouvrage d’architecture, est-on tenté d’affirmer lorsqu’on s’intéresse à sa structure. Les muscles en sont l’un des exemples les plus intéressants. Pour un sportif de haut niveau ou pour une personne qui souhaite faire du sport pour entretenir son corps et particulièrement ses abdominaux, connaître les différents muscles du ventre est important. Cela permet de savoir quel sport ou quels exercices pratiquer si l’on souhaite atteindre tel ou tel autre résultat.

Comment se présente la structure musculaire du ventre ?

Le ventre est constitué de nombreux muscles de tailles et de types différents. Ces muscles symétriques sont au nombre de quatre. Il s’agit du droit (encore appelé grand droit), de l’oblique externe, de l’oblique interne et du transverse. L’ensemble de ces muscles du ventre est appelé la sangle abdominale ; on l’appelle encore la ceinture abdominale. Découvrons ensemble dans cet article plus de détails sur ces différents muscles et sur leurs structures respectives.

Le muscle transverse

Comme mentionné précédemment les muscles du ventre sont un ensemble de muscles superposés. Le transverse est le muscle le plus profond des cinq muscles abdominaux. Pour muscler et entretenir ce muscle, il est conseillé de multiplier les exercices de gainage.

Le transverse est fixé sur :

  • le sommet des cinq vertèbres lombaires ;
  • le long de l’orifice inférieur de la cage thoracique ;
  • le ligament de l’arcade fémorale ;
  • et sur la crête iliaque (partie supérieure de l’os coxal au niveau de la région pelvienne).

Les fibres musculaires du transverse sont horizontales et permettent de stabiliser les viscères. Elles se terminent en aponévrose. Une aponévrose est une membrane fibreuse très résistante, blanche et nacrée particulièrement destinée à envelopper les muscles du ventre et à les empêcher de se déplacer.

Les deux aponévroses formés par les fibres musculaires des deux transverses opposés se rejoignent au centre du ventre où ils forment une nappe ou feuille aponévrotique particulièrement résistante qui descend jusqu’au pubis.

Grâce à sa structure, le muscle transverse contribue à la stabilité de la colonne lombaire. Outre son rôle de support des viscères, il joue un rôle clé dans la réduction de la cavité abdominale. Ce muscle intervient par ailleurs dans des actions comme celles de tousser, de rire, dans l’augmentation ou la baisse de la pression abdominale, etc.

Le muscle droit

Le muscle droit du ventre est encore appelé grand droit. Il prend sa racine dans l’aponévrose des muscles transverses et plus précisément au niveau antérieur de l’abdomen. Ce muscle du ventre est fixé sur les cartilages costaux des 5ème, 6ème et 7ème côtes. Le muscle droit a des fibres verticales qui descendent jusqu’au niveau du pubis en prenant par des déviations. En effet, il est segmenté en plusieurs aponévroses successives. C’est cette segmentation du muscle qui donne l’effet « tablette de chocolat » lorsqu’on s’adonne régulièrement à des exercices d’abdominaux.

Le grand droit est indispensable pour effectuer des mouvements comme la flexion du buste. Notez que ce muscle intervient principalement dans les mouvements de flexion du tronc sur le ventre. Les exercices de sport pour muscler le droit de l’abdomen et tous les autres muscles du ventre se font en posture couchée. C’est cette position qui permet de solliciter au mieux ces muscles du ventre. Dans cette position, faire des exercices de flexions est une excellente chose pour avoir de bons résultats.

Le muscle oblique interne

Le muscle oblique interne de l’abdomen est aussi appelé le petit oblique. Il est fixé:

  • sur tout le long de la partie antérieure de la crête iliaque ;
  • sur l’aponévrose lombaire ;
  • et sur l’arcade fémorale.

Les fibres du muscle oblique interne sont obliques vers le haut. Tout comme pour ceux du muscle transverse, les fibres des muscles obliques internes se terminent en aponévrose au centre du ventre et se fixent sur les quatre dernières côtes. Cette aponévrose créée par les fibres des muscles obliques internes sont particulières. En effet, au niveau de la partie antérieure du ventre, l’aponévrose des muscles obliques internes se duplique de manière à envelopper le muscle droit.

Le muscle oblique externe

Vu sa taille et par opposition à l’oblique interne, le muscle oblique externe est appelé le grand oblique. Il est composé de fibres musculaires obliques vers le bas. Il recouvre la face et le côté latéral de l’abdomen. Le muscle oblique externe est fixé aux sept dernières côtes par des faisceaux musculaires qu’on appelle des digitations. Comme l’oblique interne, l’oblique externe se termine par une aponévrose qui se prolonge jusqu’au pubis.

L’ensemble des différentes aponévroses qui s’étendent sur la partie antérieur du ventre forme ce qu’on appelle « la ligne blanche ». Les deux obliques travaillent en synergie pour faciliter les différents mouvements du bassin (rotation, inclinaison, flexion…). Ils participent par ailleurs à la régulation de la pression abdominale.

Développer les muscles du ventre

En faisant des exercices sportifs, différents muscles du ventre sont sollicités. Ainsi, pour avoir un ventre plat et une taille fine, il faut effectuer des exercices différents de celui qui souhaite avoir le V des abdominaux. Si vous souhaitez développer le V des abdominaux, par exemple, vous devez opter pour des exercices qui sollicitent vos obliques internes et externes.

Faites dans ce cas des planches sur le côté, des crunchs alternés, des inclinaisons lombaires sur machine avec un haltère dans une main ou des mouvements dit d’« essuie-glace ». Par contre, si vous souhaitez le bas de l’abdomen c’est-à-dire la partie inférieure du droit du ventre, optez pour d’autres exercices. Le relevé de bassin sur des barres peut s’avérer  excellent pour cela.

Point essentiel

Les quatre grands muscles du ventre dont il a été question sont essentiels à connaître avant de se lancer dans la pratique d’abdos, parce qu’une mauvaise musculation du ventre peut créer des dommages comme l’incontinence ou l’affaiblissement du périnée. Pour les développer, il faut faire des exercices réguliers, mais il est aussi important de veiller sur son alimentation. Une alimentation saine et des exercices ciblés : c’est la formule pour avoir des muscles abdominaux bien dessinés.

Le mot de Jade

C’est important de bien connaitre son corps : ça aide à mieux cerner ses limites. On vous fait un petit rappel côté muscles du ventre ! 

Notez cet article