La natation, aussi simple qu’elle puisse paraître quand on voit les autres la pratiquer est un sport pour lequel on a besoin de beaucoup de discipline et d’application. Tout ne commence pas à la piscine. Pour bien nager, beaucoup de facteurs entrent en jeu : la nutrition, la préparation physique qu’on a faite, le matériel de nage qu’on a choisi… Voici pour vous le top des astuces pour nager comme des professionnels.

Choisissez de bons accessoires

Tout commence dans les magasins et les boutiques par le choix de vos accessoires de natation.

  • Le maillot

C’est le premier accessoire. Un maillot avec un fort pourcentage de lycra aura une meilleure qualité d’étirement et épousera votre forme. Un autre paramètre à prendre en compte est le taux d’absorption d’humidité. Beaucoup de marques de sport font des maillots avec un taux d’absorption. Vous n’avez donc pas beaucoup de soucis à vous faire de ce côté. Pour ce qui est des matières qui résistent bien au chlore, le nylon et le polyester font partie des meilleurs.

  • Les lunettes de natation

Ils sont à mettre au deuxième rang des accessoires. Ils protègent les yeux du chlore et permettent une meilleure vision sous l’eau. Il est recommandé de les changer chaque année si on est un nageur régulier.

  • Le bonnet

Accessoire non moins important, il protège les cheveux du chlore et sert à contenir les cheveux longs.

Échauffez-vous avant de vous jeter à l’eau

Une astuce santé est de faire un échauffement avant la pratique de toute activité sportive. La natation n’échappe pas à cette règle. L’échauffement permet en effet de ne pas entamer le sport avec des muscles engourdis et constitue un excellent moyen de prévenir d’éventuelles blessures. Avant de plonger, faites quelques exercices préparatoires : rotation des épaules, du cou ou du bassin. Si le cœur vous en dit, vous pouvez même faire des pompes ou des abdos.

Contrôlez votre respiration

Voilà un facteur essentiel ! Une fois sous l’eau, il vous est plus difficile de bien respirer puisque vous n’êtes pas dans votre milieu naturel. De plus, vous ne faites sous l’eau qu’un seul mouvement : l’expiration. Beaucoup précipitent ce mouvement et se trouvent de ce fait rapidement essoufflés. L’astuce ici est de souffler quand vous êtes sous l’eau. De cette façon, vous pourrez respirer normalement quand vous mettrez la tête hors de l’eau.

Ne négligez pas la récupération

Elle permet à vos muscles de ne pas être surmenés. Elle a deux aspects : la récupération active et la récupération passive

  • La récupération active

Elle a lieu dans l’eau.  Elle consiste à faire des exercices lents voire très lents entre les nages rapides et les exercices avec accessoires. Elle permet au corps de récupérer après l’effort et est aussi pour lui un excellent moyen d’éliminer les toxines rapides souvent produites lors d’efforts violents.

  • La récupération passive

Elle se fait principalement après la natation par le biais d’étirements. Elle a pour fonction de détendre les muscles afin de prévenir les tendinites et autres contractures.

Faites attention à votre alimentation

Il est dangereux de faire de la natation le ventre vide puisqu’on risque des étourdissements sous l’eau. Mais il est aussi peu recommandé de nager quand on a l’estomac plein. Lorsque le ventre est bien rempli, l’organisme éprouve des difficultés à fournir l’oxygène ainsi que les glucides aux muscles. Pourtant ce sont eux qui sont le plus sollicités dans l’exercice de la natation. Le compromis que l’on peut s’accorder ici est d’attendre trois heures après le repas avant de faire une quelconque activité de natation. Mais prendre des aliments légers comme les barres de céréales ou les fruits pendant les périodes d’attente reste une possibilité. Les aliments à privilégier avant la natation sont les protéines et les glucides (les sucres lents sont hautement recommandés afin de pouvoir tenir la distance).

Notez cet article